“J’ai toujours dit qu’il fallait porter le masque pour se protéger même quand on nous disait le contraire au tout début de l’épidémie. Mais il faut savoir faire preuve de discernement”, explique Émile Roger Lombertie, un ancien médecin, maire LR de Limoges, qui a eu raison de “faire confiance” aux 132 000 habitants.

En effet, le port du masque n’a été imposé “dans les lieux rassemblant du public” que depuis le 16 mars par le préfet, et n’a été rendu obligatoire par le maire qu’aux abords des écoles le 17 septembre. Ailleurs, tout le monde est libre de ne pas porter le masque.

“Globalement, en centre-ville, les gens jouent le jeu, font preuve de bon sens. Quand il y a du monde, ils le mettent automatiquement”, précise l’édile. “Quand il y a énormément de monde, 95% des gens sont masqués et s’auto-disciplinent, on est même surpris. Mais quand il y a peu de monde en ville, c’est agréable de ne pas se sentir obligés”, attestent deux passants.

“Je préfère un travail de prévention basé sur l’éducation. Mais attention, on ne fait pas n’importe quoi. Tous les jours, j’observe les chiffres et j’agis comme un médecin devant une courbe de température. Si le niveau de contagion monte, évidemment que je rendrai le masque obligatoire”, indique le maire.

Une décision qui serait vide de sens, car Émile Roger Lombertie reconnaît lui-même que les habitants font déjà “preuve de bon sens” et “le mettent automatiquement”. Il trahirait ainsi sa bonne décision qui a démontré sa vertu depuis le début de la pandémie.

Source: AFP

Gérard Info - GérardInfo - gerard info - france - blog - média - populaire - diffuse l’info que les grands médias veulent censurer

  •  
    585
    Partages
  • 585
  •  
  •  
  •  
  •