Un tout petit peu plus que 11%. C’est le score grotesque de la star médiatique de la Macronie, la numéro deux du ministère de l’Intérieur, Marlène Schiappa. Quatrième derrière LR, le RN et EELV, la sorcière féministe aura le plus grand mal à se remettre de cette chute libre.

S’imposer comme la star politique pour bobos parisiens est une chose, mais sortir victorieuse d’un vote démocratique en est une autre. Schiappa vient de l’apprendre. Elle vient même de se le prendre en plein figure, tant la gifle est inattendue et brutale.

Sa puissance médiatique, son image progressiste, sa dinguerie idéologique: elle avait tout misé sur son duo avec Laurent Saint-Martin, le candidat LREM à Paris. Avec 11% des suffrages, elle voit tous ses rêves de légitimité démocratique s’envoler pour longtemps, voire à tout jamais.

Elle pouvait s’imaginer à la place de son supérieur, Darmanin, à la faveur du prochain remaniement. Elle pouvait même songer secrètement à Matignon pour l’automne 2022, en cas de réélection de Macron. C’est fini, terminé, game over. Le peuple ne veut pas d’elle. Marlène redevient une figurante dans le casting macronien, comme en 2017. Retour à la case départ.

Et quelle merveilleuse nouvelle pour la France! Marlène n’était pas seulement pénible et ridicule: elle était dangereuse. Soudain, elle devient moins inquiétante, plus banale et risible. Sa honteuse défaite est une grande victoire pour le sérieux et pour la dignité!

Source: résultats officiels

Gérard Info - GérardInfo - gerard info - france - blog - média - populaire - diffuse l’info que les grands médias veulent censurer

  •  
    1.6K
    Partages
  • 1.6K
  •  
  •  
  •  
  •