FL24 vous parlait hier des dizaines de milliers de d’internautes qui, depuis quelques jours, mettent en ligne sur Twitter des photos mettant en évidence la saleté de Paris sous l’administration Hidalgo, sous le hashtag “#saccageParis“.

Après avoir assisté en silence à cette déferlante de critiques pourtant largement justifiée la mairie de Paris est passée à la contre-offensive dimanche soir sur le même réseau social. Devinez qui elle accuse?

La Ville subit sur Twitter une campagne de dénigrement en bonne et due forme, relayée par les réseaux militants de droite“, pouvait-on lire sur le compte de la mairie de Paris.

Décidément, aux yeux de la clique socialo-écolo-communiste qui lui tient lieu de majorité, “de droite” est l’insulte suprême et devrait suffire à discréditer toute critique et toute opposition…

Le créateur du hashtag, un habitant de la capitale qui préfère garder l’anonymat et écrit sur Twitter sous le pseudonyme “PanamePropre”, a pourtant assuré avoir été “proche autrefois” de la formation centriste UDF mais n’appartenir aujourd’hui à “aucun parti”...

Les photos sont d’ailleurs souvent des photos anciennes ou prises juste avant le passage des équipes de la propreté“, se défend vaseusement la municipalité, qui dit être  “confrontée à des incivilités et à des problèmes de régulation de l’espace public comme toutes les autres grandes villes de France“.

Eric Pliez, le nouveau maire “divers gauche” du XXe, soutient quant à lui que “La crise sanitaire a accentué les problèmes de propreté. Malgré de récents renforts, les équipes de la propreté ne sont pas au complet à cause de l’absence des agents malades du Covid ou qui sont cas contact. Les Parisiens qui travaillent à l’extérieur mangent dans la rue car les restaurants et des bars sont fermés et il y a plus de saleté sur la voie publique“.

Les terrasses éphémères installées durant la période du premier déconfinement peuvent donner aujourd’hui une impression de laisser-aller, mais elles ont été très appréciées par les commerçants. Nous ne baissons pas les bras“, continue-t-il.

Lui aussi étiqueté “divers gauche”, le maire du XIIIe Jérôme Coumet va encore plus loin dans le ridicule: “Je me promène beaucoup dans Paris mais je n’ai pas l’impression que la ville est saccagée. Je vois des arbres en fleurs, des jardins entretenus et de nouvelles jardinières bordent l’avenue des Gobelins“, a-t-il osé.

Il dénonce lui aussi une campagne orchestrée par “des comptes proches de la droite et d’opposants à la maire de Paris“. mais rassurons-nous: “ce n’est pas cette polémique à deux balles qui va la déstabiliser“. La droite, toujours la droite… pourquoi pas “l‘extrême-droite“, tant qu’ils y sont?

Source: Twitter, Le Parisien

Gérard Info - GérardInfo - gerard info - france - blog - média - populaire - diffuse l’info que les grands médias veulent censurer

  •  
    1.8K
    Partages
  • 1.8K
  •  
  •  
  •  
  •