Plongé dans un conflit d’actionnaires, et avec un chiffre d’affaires qui s’est effondré à cause des mesures liberticides imposées, le groupe Lagardère a obtenu un prêt garanti par l’État de 465 millions d’euros. Conséquence inévitable des confinements à répétition, même les grands groupes solides peuvent chuter.

“La garantie de l’État est accordée aux établissements BNP Paribas, Caisse Régionale de Crédit Agricole Mutuel de Paris et d’Ile-de-France, Commerzbank, Aktiengesellschaft, Paris Branch, Crédit Agricole Corporate and Investment Bank, Crédit Lyonnais, ING Bank N.V., French Branch, Natixis, Société Générale, UniCredit Bank AG, pour le prêt mentionné à l’article 2 du présent arrêté, consenti à la Société en commandite par actions Lagardère SCA”, annonce le Journal Officiel.

Le groupe, dirigé par Arnaud Lagardère et propriétaire de l’éditeur Hachette, des boutiques Relay ou encore des médias Europe 1, Paris Match et Journal du Dimanche, avait enregistré au troisième trimestre un chiffre d’affaires en recul de 38%.

Les revenus de la branche de distribution dans les gares et aéroports (boutiques Relay et duty free) se sont notamment effondrés de 66% à 393 millions d’euros, après avoir une chute de 55% au premier semestre. L’Etat a donc engagé les Français sans leur demander leur avis, à payer 80% du prêt, si le groupe se voyait incapable de le rembourser.

Source: AFP

Gérard Info - GérardInfo - gerard info - france - blog - média - populaire - diffuse l’info que les grands médias veulent censurer

  •  
    2.5K
    Partages
  • 2.5K
  •  
  •  
  •  
  •