Emmanuel Macron n’a fait aucune déclaration sur la déroute de son parti aux élections régionales. Pas un mot à la presse, ni sur Twitter, ni sur Tik Tok, ni sur Facebook: rien. Lui d’habitude omniprésent dans les médias mainstream et sociaux, il a disparu depuis dimanche soir 20 heures.

On savait qu’il était lâche. On le vérifie aujourd’hui mieux que jamais. Dans le secret de son palais, il pleurniche, il tremble, il gémit. Il voit venir l’iceberg qui lui fonce droit dessus: à l’heure où nous écrivons ces lignes, il n’est plus en position de figurer au second tour de la présidentielle 2022.

Et tous les sondages du monde n’y changeront rien. Lui qui a dépensé 330 millions d’euros en enquêtes d’opinion et en pub (et c’est vous qui payez) est impuissant contre l’agonie de LREM dans toutes les régions de France. À moins d’un miracle, il est cuit. Game over. Disqualifié avant même que la vraie course à l’Élysée ne commence vraiment.

Le Figaro souligne: “Emmanuel Macron tente de se mettre à distance de la déroute de son camp” et précise: “Le chef de l’État voit sa stratégie mise à mal par les bons résultats de la droite, les tentatives d’union à gauche et la contre-performance du RN.” 

En effet! Il espérait que LR allait disparaître. Il espérait que la gauche allait disparaître. Il espérait que Marine Le Pen serait son seul challenger. Toutes ses prévisions sont par terre! Il est tétanisé. Paralysé. Absent. Enfin!

Reste comme ça, Manu. Tais-toi. Disparais de nos écrans et de nos esprits. Encore un an à te taire, et tu pourras quitter le navire pour de bon.

Source citations: Le Figaro

Gérard Info - GérardInfo - gerard info - france - blog - média - populaire - diffuse l’info que les grands médias veulent censurer

  •  
    700
    Partages
  • 700
  •  
  •  
  •  
  •