” Qui peut se vanter d’arrêter une Ombre ? Qui peut se vanter d’arrêter le temps ? Vous ? Approchez, alors… mais prenez garde !… A la moindre erreur, votre vie sera le prix demandé par les esclaves d’Ozbek… “.

 

Ombres est une série qui propose au lecteur des histoires fantastiques en deux tomes. Lucien Rollin et Jean Dufaux proposent aux lecteurs trois histoires fantastiques en deux opus et une histoire conclusive.  En décors, on retrouve la Bretagne, Paris et l’ile Maurice. Les protagonistes sont à la fois masculin et féminin dans une certaine complémentarité. Le passé et le présent vont devoir se croiser pour éclaircir le but de l’être maléfique au masque: l’Ombre.

Le Solitaire, est un premier volet qui voit surgir un vaisseau fantôme dans la baie de Saint-Malo avec l’ombre d’un être maléfique qui tire les ficelles. Une brume persistante enveloppe la vieille ville de Saint-Malo, où résonne constamment la cloche d’une église invisible. Les marins au long cours savaient que la mort pouvait prendre quatre formes : celle d’une lame retournant le trois-mâts, celle d’un goéland attaquant les hommes dans les cordages, celle d’un boulet anglais, ou celle, invisible, du scorbut, une maladie provoquée par un manque d’aliments frais et qui faisait des ravages parmi les matelots. Aujourd’hui le scorbut a complètement disparu d’Occident. Aussi, quand deux citoyens d’un petit village de Bretagne en meurent, c’est la stupéfaction. Quand cette attaque de scorbut est si foudroyante que les victimes s’écroulent au bout de quelques minutes, c’est l’inquiétude. Et quand ces morts étranges coïncident avec l’échouage de la chaloupe d’un trois-mâts disparu en 1848, c’est l’angoisse de voir resurgir l’Ankou qui commence… Quelques étrangers bizarrement vêtus hantent les rues désertes à la recherche de quelque chose ou de quelqu’un. Au centre de cette intrigue, il y a une histoire d’amour impossible plus forte que la mort. Le personnage de Laurence secondaire dans le premier volet prend de l’importance ensuite .

Le Sablier, un conte terrifiant qui se déroule à Paris. Elle met en scène toujours cet être maléfique et une secte. Le temps n’existe que par sa mesure. Sans instrument pour le compter, il devient une notion abstraite. C’est pourquoi un sablier, qui devrait n’être que le reflet du temps, est en fait le temps lui-même… Mais qu’arriverait-il si ce sablier définissait aussi l’origine et l’arrivée du temps ? En volant chez un antiquaire le sablier maudit, un couple bascule dans le cauchemar et lance à ses trousses les tueurs d’une secte venue du passé…

 

Le Crâne, le troisième volet, nous emmène sur l’Île Maurice, au cœur de rituels bien inquiétants. L’être maléfique veut récupérer un artefact lié au deux autres histoires. Le globe oculaire serti d’un diamant, son squelette tient contre lui un sablier. Selon la légende, son crâne associé au sable du sablier, offrirait à son propriétaire la vie éternelle. Laurence s’envole pour l’île Maurice à la recherche du mystérieux crâne.

 

Enfin, Le Tableau est la clé de voûte qui permettra de mettre un terme à cette aventure, retrouvant les décors bretons du premier cycle. Le masque va enfin tomber, nous livrant ses secrets, et permettre aux méandres du temps de se refermer… Du moins en apparence !

Une série passionnante pour ceux qui aiment le fantastique ainsi que l’occulte et la culture française.

 

 

 

 

  •  
    44
    Partages
  • 44
  •  
  •  
  •  
  •